La vie au Club

Le Club Forest & Stream vous transporte à une époque plus douce.

Le Club est établi sur un superbe terrain à Dorval et est certainement la plus belle propriété à occuper la rive et les eaux du lac Saint-Louis. Situé à 20 minutes du centre-ville de Montréal et à dix minutes de l’aéroport Montréal-Trudeau, le Club accueille généralement les membres et leurs invités cinq jours par semaine, du mardi au samedi. L’attrait unique du Club est le fruit d’un amalgame de facteurs : la beauté de son emplacement, le confort de ses installations et divers salons et la chaleur de son ambiance qui vous enveloppe et… vous donne l’impression d’être à la maison.

Historique

  • Frank Stephen

    En 1880, Frank Stephen a bâti un cottage baptisé « Mapleband » à Cartierville qui devint la première bâtisse à héberger le Club Forest & Stream en 1884.


    Mapleband

    On a décidé que « Mapleband » serait détenu en fiducie pour le Club Forest & Stream, y compris son contenu, notamment l’argenterie portant les initiales gravées de Frank Stephen (« FS ») : des initiales qui ont fort probablement influencé le nom donné au Club.

  • Founding Members

    Le Club a été fondé par Frank Stephen et un groupe d’amis et d’associés le 27 novembre 1884, dans le cadre d’une réunion tenue au St. Lawrence Hall de Montréal.

    Les membres fondateurs du Club étaient Andrew Allan, James Bryce Allan, Hugh Montagu Allan, Louis Joseph Forget, Hartland St. Claire MacDougall, Hugh Paton et Frank Stephen.

    Le Club a été formé par quinze actionnaires.

    La constitution et les statuts du Club ont été établis : « Le Club a pour objectif d’encourager la conduite, la navigation, la pêche et d’autres sports et d’assurer l’entretien d’une résidence champêtre réservée aux réunions sociales. »

  • Bel-Air

    En 1872, Alfred Brown, à l’époque président de la Compagnie de chemin de fer du Grand Tronc et directeur au sein de la Banque de Montréal, a fait l’achat d’un lopin en bordure de l’eau, en saillie du lac Saint-Louis. Sur ce terrain remarquable, M. Brown a fait ériger son domaine.

    M. Brown a donné à sa propriété le nom de « Bel-Air ». Le domaine était composé de trois bâtiments : une résidence principale, une remise à voitures et une maison du gardien.

    La construction de la propriété, qui était la résidence estivale de l’homme d’affaires, a été terminée en 1878.

    M. Brown a aussi prévu la construction d’une gare de la Compagnie de chemin de fer du Grand Tronc à proximité de son domaine — la gare Bel-Air, aujourd’hui appelée Pine Beach — pour faciliter l’accès à sa propriété pour ses invités.

    Au cours du 19e siècle, le domaine Bel-Air a aussi été le pavillon de la piste de course Bel-Air.

    Après son décès, le domaine de M. Brown a été transmis à ses héritiers qui, eux, l’ont vendu en 1888 au Club Forest & Stream pour la somme de 30 000 $.

  • Bâtisseurs de la nation

    Environ la moitié de la fortune de la nation et le tiers de ses chemins de fer, banques et usines étaient détenus et contrôlés par un groupe d’une cinquantaine d’hommes.

    Bon nombre d’entre eux étaient membres du Club Forest & Stream.

    Abbott, Allan, Angus, Dawes, Forget, Holt, Girouard, Molson, Stephen, Van Horne... Autant de noms célèbres et bien connus dans les cercles mondains de Montréal.

Adhésion

Depuis 1884, le Club Forest & Stream a pour mandat d’affermir sa position à titre de seul club social privé et exclusif, situé dans l’Ouest-de-l’Île, offrant une vie sociale dans une atmosphère qui allie les traditions des vieux pays aux commodités modernes exigées par les membres judicieux d’aujourd’hui. Le Club se classe parmi les meilleurs clubs privés appartenant aux membres au pays. Le Club est administré en gardant un œil sur le bénéfice net tout en conservant cette « atmosphère de club » si chérie par ses membres. Le Club est un lieu de rencontre pour la camaraderie et la vie mondaine, dans un décor traditionnel.

DEVENIR MEMBRE